Doit-on fuir les titres à revenu fixe comme la peste?

Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook
Share on email
Share on print

Avec les taux d’intérêt qui sont proches de zéro et qui vont y rester pour encore longtemps, les investisseurs devraient-ils fuir les obligations et autres titres à revenu fixe comme la peste?

Vincent Fournier, gestionnaire de portefeuille chez Claret, prévient qu’il est très difficile de trouver des titres à revenu fixe qui répondent aux trois objectifs d’investissement pour lesquels ils ont été créés, soit protéger le capital, générer des liquidités et offrir une protection en cas de chute des marchés boursiers.

Écouter cette entrevue sur le site du journal Les Affaires

Auteur

Auteur

  • Fondée en 1996, Claret se spécialise dans la gestion de portefeuille de placements afin de répondre aux besoins grandissants d’une clientèle d’investisseurs privés à valeur nette élevée.

Votre argent compte.

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi pour savoir quand nous publions de nouvelles informations.