GLV: l’actionnaire mécontent conservera ses actions

Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook
Share on email
Share on print

Une semaine après l’annonce de la vente de la division de pâtes et papiers de GLV au duo père-fils de Laurent et Richard Verreault, un important actionnaire mécontent se résigne à conserver ses actions. La firme montréalaise Claret, qui détient plusieurs millions d’actions de GLV, soit une participation d’environ 5%, se dit coincée.
Lire la suite sur La Presse

Auteur(s) :

Auteur(e) :

Votre argent compte.

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi pour savoir quand nous publions de nouvelles informations.