Les FPI des détaillants, pas pour tous

Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook
Share on email
Share on print

Le détaillant Canadian Tire imite l’épicier Loblaw et envoie en Bourse son parc immobilier de 3,5 milliards de dollars. Si la mise en valeur d’actifs camouflés a fait bondir l’action de ces deux détaillants, en sera-t-il ainsi pour ces nouveaux fonds de placement immobilier (FPI) à capital fermé ?
 
Lire la suite sur Les Affaires

Auteur(s) :

Auteur(e) :

Votre argent compte.

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi pour savoir quand nous publions de nouvelles informations.