Le français, un obstacle aux investisseurs québécois?

Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook
Share on email
Share on print

La question linguistique a ressurgi mardi durant une présentation de Louis Morisset, Surintendant aux marchés des valeurs à l’Autorité des marchés financiers.

Lire la suite sur Les Affaires

Auteur(s) :

Auteur(e) :

Votre argent compte.

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi pour savoir quand nous publions de nouvelles informations.