Comment tirer avantage de la volatilité des marchés boursiers ?

Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook
Share on email
Share on print

La volatilité des marchés boursiers peut être troublante lorsqu’il s’agit de vos investissements. Les krachs sont des événements vifs et effrayants, et lorsque le marché s’effondre, nous paniquons. 

La bonne nouvelle est que, malgré les gros titres, il existe des stratégies pour faire face à ces hauts et ces bas. Non seulement la volatilité est normale et inévitable, mais elle peut même être une bonne chose pour les investisseurs qui savent ce qu’ils font.

Qu’est-ce que la volatilité des marchés boursiers ? 

Commençons par la définition de la volatilité. Lorsque nous faisons référence à la volatilité du marché boursier, nous parlons des fluctuations des prix sur le marché. Ces fluctuations peuvent être très éprouvantes pour les nerfs si vous pensez que les prix du marché ne peuvent qu’augmenter. 

L’histoire a démontré que, même si le marché monte à long terme, ce n’est pas toujours le cas à court terme. Comme vous pouvez le voir sur ce premier graphique, au cours des 90 dernières années, l’indice S&P500 n’a enregistré de nouveaux sommets historiques qu’environ 5 % des 33 000 jours de cette période.

Cela signifie que pendant les 95 % du temps restant, vous vous demandiez pourquoi votre portefeuille n’est pas aussi performant qu’avant, en espérant qu’il remontera au niveau où il était auparavant. 

En d’autres termes, si vous ne gardez constamment à l’esprit que la valeur la plus élevée de votre portefeuille, vous serez presque toujours déçus.

Comment tirer avantage de la volatilité du marché boursier ?

Et si je vous disais que l’année prochaine, vous pourriez gagner un peu plus de 16% sur votre portefeuille alors que le rendement annuel moyen des 100 dernières années est d’environ 9% ? 

C’est ce qui s’est passé en 2020 – où le rendement de l’année civile fût un impressionnant 16 %. N’oubliez pas que c’est également l’année durant laquelle le marché boursier, représenté par le S&P 500, a plongé de plus de 30 % en raison de la pandémie. 

Cela illustre parfaitement le fait que la volatilité ne constitue un risque que si vous investissez avec un horizon temporel à court terme et que vous êtes contraint de vendre au mauvais moment ou, pire encore, que vous vendez de bonnes actions par panique. Si nous regardons à nouveau l’histoire, le marché connaît une période de baisse importante chaque année.  

Vous trouverez ci-dessous les rendements annuels depuis 1984. Comme vous pouvez le constater, la plupart du temps, le marché a eu des rendements annuels positifs. Cependant, la baisse intra-annuelle médiane du marché pendant l’année est tout de même près de 10%.

Pourquoi la volatilité peut être synonyme d’opportunité 

Il est utile de considérer la volatilité du marché boursier comme des soldes lorsque l’on achète des vêtements – par exemple, le vendredi fou ou le lendemain de Noël (Boxing Day) – sauf que l’on ne sait pas exactement quand ces soldes vont avoir lieu. Dans ce contexte, la volatilité du marché doit plutôt être considérée comme une opportunité. 

Vous devriez vous réjouir lorsque vous voyez les marchés baisser, surtout si vous êtes jeune et que vous accumulez du capital. Cela signifie que vous pouvez ajouter de l’argent à votre portefeuille et profiter de l’occasion pour acheter vos actions en solde.

Si vous êtes en mesure d’investir dans de bonnes entreprises à un prix avantageux et de les conserver pendant très longtemps, vous pourriez bien être sur la bonne voie. Comme Warren Buffett l’a dit un jour : « Notre période de détention préférée est pour toujours. »

Auteur

Auteur

  • Alexandre a reçu son diplôme d’HEC Montréal en 2016. Lors de la deuxième année de son baccalauréat, il a obtenu un stage dans l’une de plus grandes firmes canadiennes de gestion de patrimoine et a conservé ce poste jusqu’en 2017 lorsqu’il a débuté sa carrière en tant qu’administrateur de succursale pour cette même firme. Il s’est aussi impliqué dans un conseil d’administration pour la plus grande coopérative financière du Québec. Alexandre s’est joint à Claret lors de l’été 2018 dans le département de recherche et de négociation pour ensuite assumer le rôle de Gestionnaire des relations dès l’année suivante. À titre personnel, Alexandre est un récipiendaire de la Médaille académique de Bronze du Gouverneur général du Canada.

Votre argent compte.

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi pour savoir quand nous publions de nouvelles informations.